Découvrez nos projets en cours

Népal

Soutien aux enfants de personnes détenues

Les enfants de prisonnier·ère·s sont bien souvent les victimes collatérales de l’incarcération de leur parent. Au Népal, aucune aide n’est fournie aux familles de détenu.e.s, qui perdent souvent leur principal revenu une fois la personne placée en détention. Cette dernière n’étant plus en mesure de subvenir à leurs besoins, l’extrême pauvreté guette alors ces familles et les enfants sont souvent déscolarisés. Leurs besoins de base sont aussi largement insatisfaits notamment en termes de soins médicaux ou de lieux de vie décents.
Togo

Réinsertion par des ateliers professionnels dans les prisons

Les prisons du Togo sont réputées pour leurs conditions de détention déplorables. Le taux d’occupation moyen dépasse les 165%. Cette surpopulation carcérale est largement due à l’absence d’une véritable politique de réinsertion et donc à un fort taux de récidive. Depuis 2010, notre partenaire local "la Fraternité des Prisons du Togo" met en place des ateliers de formation au sein des prisons togolaises. Nous les avons rejoints en 2016 afin de développer ces activités.
Côte d'Ivoire

Centre « Onésime » : réhabilitation pour jeunes en conflit avec la loi

En Côte d’Ivoire, 80% des mesures appliquées aux mineur.e.s en conflit avec la loi sont des peines privatives de liberté en d’autres termes, la prison. Pourtant, sans réelle mesure de réinsertion, ces jeunes retombent la majeure partie du temps dans la délinquance une fois sortis de prison. Pour pallier au manque de structures de réhabilitation, le centre Onésime voit le jour au printemps 2018 dans le petit village de Taboitien à une centaine de kilomètres d’Abidjan.

Objectifs de développement durable auxquels contribuent nos projets

Sur les 17 ODD des Nations Unies, nos projets participent à 9 d’entre eux.

Pas de pauvreté
1
Faim "Zéro"
2
Bonne santé et bien-être
3
Éducation de qualité
4
Égalité entre les sexes
5
Travail décent et croissance économique
8
Inégalités réduites
10
Consommation et production responsables
12
Paix, Justice et institutions efficaces
16
Témoignage

Briser le cercle de la criminalité

« Comme mon mari, qui était responsable de nos revenus, est en prison, la responsabilité m’a été transférée en tant que second chef de famille. Il m’était très difficile de répondre aux besoins quotidiens de mes enfants et de leur donner une éducation. J’ai toujours eu très peur que mes enfants ne soient pas en mesure de recevoir une éducation, qu’ils soient vulnérables à l’avenir et qu’ils commettent des délits. Mais depuis que j’ai reçu une aide pour les frais de scolarité et des fournitures scolaires, cela m’aide à donner une éducation à mes enfants et à sécuriser leur avenir, ce qui m’aidera à briser le cercle de la criminalité. »

Femme de détenu, Népal