TOGO

TOGO I

REINSERTION PAR DES ATELIERS PROFESSIONELS DANS 4 PRISONS DU TOGO

Lieu Lomé / Aného / Tsévié / Kara
Période Mai 2016 à mai 2017 (année I)
Axes d’intervention Insertion

prj_togo

Les prisons du Togo sont réputées pour leurs conditions de détention déplorables. Le taux d’occupation moyen est de 165%. Le projet vise 4 prisons de ce pays. A savoir les prisons de Lomé, Aného, Tsévié et Kara. Pour exemple, le taux d’occupation de la prison de Lomé atteint 310% et celui de la prison de Tsévié près de 400%! Cette surpopulation carcérale est largement due à l’absence d’une véritable politique de réinsertion et donc à un fort taux de récidive (plus de 60%).

Depuis plusieurs années, la Fraternité Nationale des Prisons du Togo, notre partenaire local, est engagée dans une politique de réinsertion des détenus qui se traduit par l’installation d’ateliers dans les prisons du pays. Mais  cette action est limitée à une minorité de détenus. 253 détenus ont été formés depuis 2010. Le présent projet vise à étendre cette action et former 500 détenus en 3 ans (300 détenus la première année).

 Activités

> Construire 6 hangars abritant des ateliers de vannerie, cordonnerie (2), tissage de pagnes, couture et coiffure

> Fournir les ateliers en équipement et matériel

> Financer la formation des détenus

> Mettre en place une coopérative centralisée permettant de gérer les activités génératrices de revenus (promotion et vente des produits des ateliers)

> Effectuer une mission de terrain permettant la rencontre avec les partenaires, la visite des ateliers, le suivi et le diagnostic des besoins

> Mener des actions de plaidoyer auprès de la communauté et des institutions concernées (années 2 et 3 du projet)

> Donner l’opportunité à 500 détenus (300 la première année) d’avoir une formation professionnelle en prison (augmentation de 200% de détenus formés)

> Améliorer la situation économique des détenus et de leurs familles à travers les revenus créés par la vente des produits des ateliers

> Favoriser la réinsertion socio-professionnelle et réduire le taux de récidive des détenus

> Sensibiliser et encourager l’action des acteurs concernés au Togo et en Suisse.

Matériaux, équipement, hangars : CHF 38’400
Formations, matériel, administration : CHF 44’000
Évaluation (audit) : CHF 2’700
Gestion de projet (mission de terrain,…) : CHF 20’900

Logistique (locaux, bureautique…) mis à disposition par l’ Association Nationale des Prisons du Togo

Budget : CHF 106’000

Financement :

FEDEVACO (DDC): CHF 53’000

FOR Foundation: CHF 12’000

Fonds propres et autres sources de financement : CHF 41’000

CHRYZALID CONTACT PROJET :
Laurence Girod

laurence.girod@chryzalid.org
+41 21 903 02 75

+ CONTEXTE

Les prisons du Togo sont réputées pour leurs conditions de détention déplorables. Le taux d’occupation moyen est de 165%. Le projet vise 4 prisons de ce pays. A savoir les prisons de Lomé, Aného, Tsévié et Kara. Pour exemple, le taux d’occupation de la prison de Lomé atteint 310% et celui de la prison de Tsévié près de 400%! Cette surpopulation carcérale est largement due à l’absence d’une véritable politique de réinsertion et donc à un fort taux de récidive (plus de 60%).

Depuis plusieurs années, la Fraternité Nationale des Prisons du Togo, notre partenaire local, est engagée dans une politique de réinsertion des détenus qui se traduit par l’installation d’ateliers dans les prisons du pays. Mais  cette action est limitée à une minorité de détenus. 253 détenus ont été formés depuis 2010. Le présent projet vise à étendre cette action et former 500 détenus en 3 ans (300 détenus la première année).

 Activités

> Construire 6 hangars abritant des ateliers de vannerie, cordonnerie (2), tissage de pagnes, couture et coiffure

> Fournir les ateliers en équipement et matériel

> Financer la formation des détenus

> Mettre en place une coopérative centralisée permettant de gérer les activités génératrices de revenus (promotion et vente des produits des ateliers)

> Effectuer une mission de terrain permettant la rencontre avec les partenaires, la visite des ateliers, le suivi et le diagnostic des besoins

> Mener des actions de plaidoyer auprès de la communauté et des institutions concernées (années 2 et 3 du projet)

+ OBJECTIFS

> Donner l’opportunité à 500 détenus (300 la première année) d’avoir une formation professionnelle en prison (augmentation de 200% de détenus formés)

> Améliorer la situation économique des détenus et de leurs familles à travers les revenus créés par la vente des produits des ateliers

> Favoriser la réinsertion socio-professionnelle et réduire le taux de récidive des détenus

> Sensibiliser et encourager l’action des acteurs concernés au Togo et en Suisse.

+ BUDGET

Matériaux, équipement, hangars : CHF 38’400
Formations, matériel, administration : CHF 44’000
Évaluation (audit) : CHF 2’700
Gestion de projet (mission de terrain,…) : CHF 20’900

Logistique (locaux, bureautique…) mis à disposition par l’ Association Nationale des Prisons du Togo

Budget : CHF 106’000

Financement :

FEDEVACO (DDC): CHF 53’000

FOR Foundation: CHF 12’000

Fonds propres et autres sources de financement : CHF 41’000

+ COORDINATEUR

CHRYZALID CONTACT PROJET :
Laurence Girod

laurence.girod@chryzalid.org
+41 21 903 02 75